Blog Beauté et Lecture PURPLE*RAIN •• Pour me contacter : Formulaire en bas de page

Livre : Noir Amer • Jonathan Laixhay

Livre : Noir Amer • Jonathan Laixhay

Aujourd'hui, je vous propose de découvrir le premier roman de Jonathan Laixhay : Noir Amer. Je dois dire que j'ai complètement craqué sur cette couverture mystérieuse et qui annonçait une lecture déroutante et pleine de noirceur. J'ai plongé dans ce thriller et suis ressortie assez mitigée de ma lecture. Découvrons ensemble les mémoires de Joszef où les pièces du puzzle doivent être réunies afin que son histoire prenne un sens. 



Livre • Noir Amer • Jonathan Laixhay



Résumé : Au courant des années quatre-vingt, Joszef, un chef d'entreprise respectable, installe son empire au coeur des plaines de Gornek dans l'espoir de laisser derrière lui des souvenirs douloureux et une menace omniprésente. Seulement, un matin, en se réveillant dans son bureau au sommet de la tour qui domine son empire, il fait la rencontre d'un étrange visiteur. C'est l'heure de l'introspection, le moment de faire face au présent, au passé et aux démons qui s'y accrochent. Melvi, quant à lui, à peine entré dans l'âge adulte se laisse conduire par ses rêves au-delà de l'horizon. Il décide d'abandonner sa famille et les terres austères. Trouver un emploi dans la cité neuve de Bushgan ne devait être qu'une escale dans son périple... 

Les trajectoires de ces deux individus, que tout sépare, vont se croiser de manière brutale. La ligne entre la vie et la mort est plus ténue qu'il n'y paraît.



Noir Amer • Jonathan Laixhay • L'histoire


Joszef Ginsberman était un richissime homme d’affaire : la huitième plus grosse fortune du pays. Il était venu construire son nouvel empire, une entreprise de fabrication de pièces aéronautique, dans un endroit désertique et effacé du monde. Dans ce désert de pierres et de boue, il allait embaucher toutes les personnes désireuses de travailler pour lui, et former les plus motivés et méritants à leur futur emploi. Joszef était surnommé «le vilain de la tour» et le vilain allait voir son destin prendre un tournant assez inattendu. 

Joszef est un leader qui ne laisse pas de place à la faiblesse. Mais il vient de s’écouler à terre, le teint blafard, la vie du quadragénaire part. La mort est là, à ses côtés pour le guider et aussi pour s’amuser un peu. Joszef a le potentiel pour divertir la mort, qui exulte d’avance.

Dans son 8 pièces au dernier étage de sa tour, dans une région plus austère que l'enfer, Joszef partage ses derniers moments avant que la lumière au bout du chemin l'appelle vers le repos éternel avec Harvey. 

Qui est Harvey ? Surement pas un ange. Avec son sourire malsain du diable, Harvey allait faire connaître à Joszef la raison de sa présence en ces lieux. Un coup de feu, une déflagration. Joszef était mort ici dans sa tour, dans son bureau et Harvey allait jouer un peu avec lui. Ce messager du bon Dieu ou du diable, était une sorte de guide vers la porte de sortie, mais avant, Joszef allait devoir expier ses péchés.

Il se délecte du drame humain, de la misère profonde, des contrariétés quotidiennes, des blessures du destin. La mission de Harvey est de mener Joszef vers les réponses aux questions qu'il est désormais en droit de se poser : Qui a appuyer sur la détente et qui l'a tué ?


Melvi était le grain de sable de la famille Khan. Plutôt que de passer sa vie à travailler à la ferme, sans aucun avenir, il décida de partir et de prendre le train vers une nouvelle vie : direction la cité neuve de Bushgan où il trouverait facilement du travail. Il ne rechigne pas a la tâche, même si à l’usine le travail est plus rébarbatif que celui qu’il accomplissait dans les champs. Melvi s’acharne à son nouveau travail avec un comportement exemplaire. 
Il s'est fixé comme objectif d'avoir les reins suffisamment solides pour prendre le large financièrement avant de poursuivre sa route.


Pour Joszef, il est l'heure de la rétrospective. Avec l'aide d'Harvey, il se remémore les souvenirs qui ont former sa vie, son enfance, son adolescence, son paternel. Il se remémore les souvenirs de sa mère son sourire délicat, mais également son visage rempli de tristesse, de détresse et d'abandon. Un travail de fouille au plus profond de son âme. Harvey le force à se pencher au-dessus de son âme et à y contempler les limbes. Son âme est un puits sombre et profond. Lentement, il va découvrir dans ce puits, la rugosité de ses parois, chaque fissure, chaque cavité et la moisissure qui croupit au fond.

C'est un passage obligé. Si Joszef se pose les bonnes questions et surtout s'il réussit à répondre aux bonnes réponses, la vérité le délivrera.




Noir Amer • Jonathan Laixhay • Mon avis



"Au parfum de lilas qui accompagnait les mouvements de Mila s'impose dans son souvenir celui du gin et l'amertume de ces grains de café - ceux de la boîte dans le tiroir - que l'épouse, plus que la mère, croquait ou consommait en expresso serré à longueur de journée pour masquer autant que possible l'odeur de l'alcool."

"On ne peut pas s'en aller vers la mort de cette façon, en laissant des points d'interrogation flotter dans l'air comme des hameçons à la surface du l'eau"

"En réalité, tu sais très bien qui t'a tiré dessus. Cette information est en toi, comme une pièce tombée dans un avaloir. Elle croupit dans des eaux sales et opaques. Il faut juste que tu te retrousses les manches et que tu plonges les mains dedans."


Livre : Noir Amer • Jonathan Laixhay

Je disais en début d'article que j'étais mitigée après la lecture de ce roman. Je ne m'attendais pas à retrouver ce type d'histoire dans la catégorie thriller. 

Nous sommes ici plongés dans l'introspection du personnage principal du roman. Son passé est mis à jour, chaque partie volontairement cachée dans un coin de sa mémoire est dévoilée. Tout ce que cela implique de douloureux est mis à jour, afin que Joszef puisse découvrir la vérité sur son assassinat. Mais est-ce que la vérité sera accueillie comme une délivrance ? 

Une fois les pièces du puzzle réunies, les choses prendront un sens. Ce passage obligé à refaire le chemin de son passé, est le purgatoire de Joszef.

La plume de Jonathan Laixhay est très agréable à lire, douce et poétique, sombre mais également riche et profonde. Les sentiments et la psychologie des personnages sont extrêmement bien travaillés : failles, forces, faiblesse, souffrances... C'est une très belle découverte. 

Ce roman nous plonge dans les méandres d’un passé tortueux d'un homme écorché, mais il manque à ma lecture une part de thriller et d'urgence. Le côté sombre et mystérieux dans l'intrigue est en place. Les chapitres sont courts. Les destins s'entremêlent autour de cette tour énigmatique. Le côté quasi "huis clos" de l'intrigue apporte peut-être une lourdeur, là où j'aurais aimé trouver plus de rythme et de suspense.

Un premier roman atypique à découvrir. Bonne lecture.


0 commentaires:

Merci pour votre commentaire. Bonne journée

Membres

Livres Librinova : Je suis Jury du Prix des étoiles

Livres Librinova : Je suis Jury du Prix des étoiles

Pin