Blog Beauté et Lecture PURPLE*RAIN •• Pour me contacter : Formulaire en bas de page

Livre : Blackwater La Maison • Michael McDowell

PurpleRain Livre : Blackwater La Maison • Michael McDowell

Blackwater La Maison • Michael McDowell

Le jour de la sortie du troisième volet des aventures de la famille Caskey : BlackwaterLa maison est arrivé il y a quelques jours. La saga phénomène de Michael McDowell est publiée tous les 15 jours en librairie entre les 7 avril et 17 juin 2022. Des parutions bi-mensuelles au format poche pour ressembler à une série TV

Je vous invite à relire l'article sur "La crue" et "La digue", si vous souhaitez vous replonger dans cette histoire matriarcale.

Date des parutions : La crue le 7 avril • La digue le 22 avril • La maison le 5 mai • La guerre le 19 mai • La fortune le 3 juin • Pluie le 17 juin



Résumé : Alors que le clan Caskey se déchire dans la guerre intestines et sans merci que se livrent Marie-Love et sa belle-fille, et que d'autres crise conjugales, économiques, existentielles aux répercussions défiant l'imagination se profilent, dans les recoins sombres de la maison d'Elinor, la plus grande de la ville, les mauvais souvenirs rôdent et tissent, implacables, leurs toiles mortelles.


Blackwater La Maison • L'histoire



Résumé du tome 2 : La digue

Elinor est désormais membre à part entière de la famille Caskey. Elle coule des jours heureux avec son mari Oscar et sa seconde petite fille, Frances. Ce bonheur est cependant terni par le projet de la ville de faire bâtir une digue afin de se protéger d'une éventuelle nouvelle crue; construction confiée à l'ingénieur Early Haskew. Afin de contrarier sa belle-fille, qui voit tout ceci d'un très mauvais ceil, Mary-Love Caskey invite l'ingénieur à loger directement chez elle, dans la maison qu'elle partage avec sa fille, Sister. Celle-ci ne tarde pas à se rapprocher d'Early et à comploter derrière le dos de sa mère pour qu'il l'épouse. Elle trouve de l'aide dans la complicité occulte d'Ivey, la cuisinière de la famille. James Caskey, de son côté, voit débarquer sa belle-sœeur, Queenie Strickland, et ses enfants. Elle prétend vouloir échapper à son mari violent, Carl, et cherche à trouver refuge chez les Caskey. Bien qu'ayant tout l'air d'une opportuniste, elle est finalement acceptée - à différents degrés -, à la suite d'une violente agression perpétrée par son mari fraîchement débarqué en ville. Elinor, quant à elle, finit par se faire à l'idée que sa bien-aimée Perdido disparaisse derrière un mur d'argile rouge - ce qui ne se fera pas sans un sacrifice.


PurpleRain Livre : Blackwater La Maison • Michael McDowell

Attention : Tome 3 ... spoil !



Perdido 1928,

Frances et Miriam les filles d'Elinor n’ont jamais été proches. Miriam a servi de monnaie d’échange à Elinor contre sa liberté auprès de Mary-Love. Miriam vit chez sa grand-mère depuis sa naissance.

Ayant conscience du désintérêt de sa grand-mère pour son autre petite-fille, Miriam s'était mise à mépriser ouvertement sa sœur Frances. Elle était embarrassée par sa timidité, sa garde-robe moins belle que la sienne, sa dépendance affective à Zaddie et son ignorance en matière de bijoux, de pierres précieuses et de porcelaine de qualité.

La rivalité entre les deux sœurs était représentative de l'animosité que nourrissaient l'une envers l'autre Elinor et Mary-Love. C'était comme si les fillettes avaient rejoué, en modèle réduit, la relation passionnelle qui se jouait entre leur mère et leur grand-mère. Miriam était un petit soldat zélé, cruel, désagréable et prétentieuse. Frances était par comparaison un ennemi souffreteux, innocent et sans défense, serviable et douce comme un agneau.

Avant l'arrivée d'Elinor Dammert à Perdido, personne n'avait jamais défié l’autorité de Mary-Love. Les deux femmes avaient des styles différents. Au contraire des actions bravaches de Mary-Love, Elinor agissait de façon plus insidieuse. Elle prenait son temps. Ses frappes étaient rapides, nettes et toujours inattendues. Au fil des années, son antipathie envers sa belle-fille s'était muée en haine féroce.

Après une arrivée tumultueuse, six ans plus tôt, Queenie s'était durablement installée à Perdido. Ses enfants et elle n'étaient plus uniquement considérés comme les parents pauvres des Caskey. Personne n'ignorait que son troisième enfant, Daniel surnommé Danjo, était le fruit d'un viol, celui qu'elle avait subi de son époux dont elle était séparée.

Carl, le père des enfants, était un voyou, dont Queenie ne voulait plus jamais en entendre parler. Mais bien évidemment, Carl refit son apparition dans sa vie, mais pas pour des raisons louables. A la recherche d’un toit et d’argent, il fit mener une vie dure à Queenie. Impossible cette fois-ci d’exiler Carl en lui offrant quelques billets. Le nouveau shérif souhaitait montrer à Oscar et aux autres Caskey que, malgré leur fortune et leur statut social, au regard de la loi, ils ne jouissaient d'aucun traitement de faveur. La famille Caskey allait devoir jouer de subtilité et de manigances afin de pouvoir sauver Queenie et ses enfants de ce père violent et malsain.




Blackwater La Maison • Mon avis

« À Perdido, on certifia n'avoir jamais connu de famille aussi disposée que les Caskey à abandonner et reprendre ses enfants, à s'échanger la progéniture comme s'il s'était agi d'un moule à tarte ou de n'importe quel plat à gâteau que l'un des foyers aurait en trop et dont l'autre aurait manqué »

 

"C'est la rivière qui l'a eu, shérif, poursuivit Elinor en appuyant sur le titre avec ironie. Oscar et moi, nous vous sommes reconnaissants d'être passé dire bonjour – on se réjouit que vous ayez attendu que les choses se calment, si vous étiez venu plus tôt nous n'aurions pas eu le temps de bavarder. Mais maintenant il faut nous excuser, je dois finir de soigner ma fille."

 

PurpleRain Livre : Blackwater La Maison • Michael McDowell

Je dois dire que la lecture de ce 3e volet est passée très vite. Je n'ai pas vu défiler les 240 pages du roman. L'histoire est toujours aussi agréable à lire. Nous rentrons de plus en plus dans la vie des personnages, avec les tracas quotidiens, leurs côtés sombres, les crises conjugales et bien évidemment les problèmes économiques de cette famille qui est propriétaire de scieries.

Manigances, coups bas, mort ... tous les coups sont permis dans ce nouveau tome. Marie-Love qui aime manipuler tout son petit monde à la baguette, blesser et monter sa puissance, va devoir se méfier d'Elinor qui commence à avancer ses pions maléfiques.

La petite Frances, est beaucoup plus mise en avant dans ce 3e roman. C'est une petit fille fragile, innocente et souvent malade, que l'on apprend à connaître. Elle est touchante et pourrait bien nous réserver des surprises dans les prochains tomes de Blackwater.

Toujours un peu de fantasy et des notes d'horreur, savamment distillées tout au long du roman, apportent cette ambiance énigmatique et ce coté addictif à l'histoire.

A suivre avec "La guerre" qui sort en librairie le 19 mai
Bonne lecture. 




11 commentaires:

  1. Hello,
    ca offre une sortie assez soutenue mais qu'on doit attendre avec impatience lorsqu'on est dedans.
    Merci pour ton retour

    RépondreSupprimer
  2. hello !!! Oh pas mal !!! En plus l'univers a l'air incroyable ! Tu vas te régaler !

    RépondreSupprimer
  3. Cela donne envie de lire le livre :)

    RépondreSupprimer
  4. tu avances beaucoup dis donc en ce moment

    RépondreSupprimer
  5. Moi qui adore les thrillers sa m'intéresse

    RépondreSupprimer
  6. Hello, je me rappelle quand tu nous avais présenté le premier volet. Je trouve vraiment original ce format mini-série. Belle journée à toi

    RépondreSupprimer
  7. J'aimerais beaucoup lire toute la série! je trouve que les livres sont magnifiques!

    RépondreSupprimer
  8. coucou Cyrielle, c'est une bonne idée de publier tous les 15 jours la suite de cette saga qui semble addictive ! bonne lecture !

    RépondreSupprimer
  9. Ce n'est pas mon univers, mais la couverture du livre est Top !😻 Parfait pour offrir par exemple...

    RépondreSupprimer
  10. la couverture est superbe, rien que ça ben ça donne envie de s'y plonger !

    RépondreSupprimer
  11. Perso, en ce moment, je n'arrive plus à prendre du temps pour lire, mais, je vois que de ton côté, tu les dévores, c'est bien

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire. Bonne journée

Membres

Livres Librinova : Je suis Jury du Prix des étoiles

Livres Librinova : Je suis Jury du Prix des étoiles

Pin