Livre : Comme une image • Magali Collet

PurpleRain Livre : Comme une image • Magali Collet

LIVRE : COMME UNE IMAGE • MAGALI COLLET


Selon de nombreuses études, le syndrome du psychopathe caractérise des gens arrogants, manipulateurs, insensibles, séducteurs, dominants et n'ayant peur de rien. De plus, les psychopathes sont considérés comme des personnes impulsives dans plusieurs domaines de leur vie. Ils n'ont aucun remord et manquent d'empathie et de compassion à l'égard des autres. La psychopathie infantile, même si elle n'excuse en rien les actes permet d'expliquer les déviances de certains enfants dangereux.

Voici le dernier roman de Magali Collet : "Comme une image" où vous pourrez plonger dans les méandres malsains d'une jeune fille de 10 ans prête à tout pour arriver à ses fins.


Résumé : Lalie a 9 ans, un teint de pêche et des joues roses. Elle a aussi deux frères et des chatons, une belle-mère et deux maisons.C'est une enfant intelligente et vive, une grande sœur attentionnée et une amie fidèle. C'est la petite fille que chacun aimerait avoir. D'ailleurs, tout le monde aime Lalie. Tout le monde doit aimer Lalie.
C'est une évidence.
Il le faut.




Comme une image • Magali Collet - L'histoire



Lalie a 10 ans. Elle a l'impression d'être en décalage constant avec tout ce qui l'entoure. À l'école comme à la maison, elle a l'impression de ne pas être à sa place. D'être en avance sur tout, de comprendre tout mieux que tout le monde, et de réfléchir autrement. Les parents de Lalie sont séparés, son père est parti avec une autre femme alias "la Pute".

Sa mère Carmen évoque souvent avec Lalie sa séparation avec son père, la façon dont il a brisé leur famille, leur vie d'avant lorsqu'ils étaient heureux. Pour Lalie, cette femme est responsable de la séparation de ses parents, et du fait qu'elle ne voit son père qu'une semaine sur deux et la moitié des vacances scolaires. 

À l'école, Lalie est entourée et aime mener son petit monde à la baguette. C'est une meneuse qui aime rabaisser, humilier et harceler les plus faibles, sentir son ascendant sur les autres élèves et aime les faire punir à volonté. Elle aime se servir des autres et jouer la gentille devant les adultes. Même ses copines pensent qu'il vaut mieux être copine avec Lalie que l’inverse. 

Lalie trouve sa mère faible, elle la dégoûte a pleurer sans arrêt depuis le départ de son père. Si elle avait pu choisir, elle l'aurait quitté elle aussi. Elle n'est pas méchante, mais elle est faible. Son frère également ne sert à rien, à part capter l'attention de sa mère alors qu'elle ne devrait que s'occuper d’elle. Un jour viendra où est le fera disparaître. S’il doit lui arriver du mal, ce sera en sa présence. 

Elle n'arrive jamais à être triste ou joyeuse, ni gaie ni triste. Elle n'aime personne. Il émane de Lalie un sentiment de malaise, assez dérangeant. Malgré l'image que Lalie renvoie, la séparation et la nouvelle vie de son père ont sur elle des conséquences désastreuses. Elle est froide, détachée et n'emploie pas les mots de son âge. Elle a deux visages. D'un côté la Lalie exemplaire, sage et parfaite et de l'autre l'enfant sans filtre plein de rancœur et de souffrance.

Vient le début de la violence pour soulager sa frustration qui va augmenter crescendo. Au fur et à mesure, son petit manège se dévoile aux yeux des adultes, mais elle arrive toujours à trouver la parade idéale pour être la gentille petite Lalie. Une vague de colère la submerge ... elle se vengera. 

Une voix froide, dénuée d’émotion, cette enfant est machiavélique, elle sait comment agir et avec qui. Elle fait preuve d'une froideur, et d'un détachement hors du commun. Jusqu'où cette enfant, sera-t-elle capable d'aller pour dominer les personnes qui l'entourent et y a-t-il des limites à la perversité de ses actes ?




Comme une image • Magali Collet - Mon avis



Lalie est satisfaite. Finalement, les choses ne sont peut-être pas si terribles. Elle a perdu sa mère, Charlot et les chatons, mais elle a gagné une tante, un piano et un chien. Ça vaut le coup

Je le repousse. Une idée commence à venir et elle me plaît. Les animaux, c'est comme les gens, quand ils sont inutiles, ce n'est pas la peine de se faire chier avec

En fait, le plus souvent, je ne ressens rien. Absolument rien. Je ne suis jamais heureuse, déçue ou triste. Je ne suis pas vraiment envieuse, parce que, lorsque je veux quelque chose, je me débrouille toujours pour l'avoir. Mais cela ne me rend pas heureuse, jamais. Au mieux, cela me satisfait

 

PurpleRain Livre : Comme une image • Magali Collet

J'ai lu un article sur la psychopathie infantile avec ses symptômes et ses causes pour comprendre le personnage de Lalie. Un trouble dont il est nécessaire de parler, car avant la majorité, il est rare de parler de psychopathie ou de sociopathie. Mais l'on ne devient pas psychopathe en soufflait les bougies de son 18e anniversaire. On naît ainsi !

Je trouve que Magali Collet a su nous plonger dans le monde malsain de cette enfant, en faisant monter crescendo la tension et la violence. Chez un enfant, tout tourne autour de son monde, et les premières victimes touchées par ce tsunami malsain ne sont autres que les parents, les frères et sœurs ou les camarades d’école.

Ce trouble de la personnalité met en avant de grands séducteurs à la personnalité égocentrique et narcissique, chef dans son groupe de camarades, avec une absence de remords ou de culpabilité. Le manque d’empathie, et les mensonges permettant de continuellement réinventer leur histoire en mettant en place une trame complexe de mensonges et de contradictions sont également des aspects de cette étrange personnalité.

J'ai dévoré ce livre, où nous plongeons dans cette famille qui vole en éclats à cause de l'habileté d'une gamine de 10 ans, que rien n'arrête. Elle n'éprouve aucune empathie ou remords. Ne compte que son bonheur et la finalité souhaitée. Tous les aspects psychologiques de ce type de personnages sont scrupuleusement respectés et mis en avant. Les vagues de colère, la violence physique, morale et la cruauté de Lalie nous donnent la chair de poule. Comment faire pour arrêter cette enfant qui ne cherche qu'à briser l'équilibre familial ?

Un roman a dévoré si vous n'avez pas peur de vous prendre dans les filet d'une enfant psychopathe !






10 commentaires:

  1. Coucou c'est à la fois un sujet intéressant et angoissant cette lecture ! Ca ne doit pas être facile d'avoir un enfant comme cela.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime l'histoire, c'est très intéressant, je trouve et ça change ...

    RépondreSupprimer
  3. Maman Goupil15 novembre, 2022

    Il a l'air vraiment prenant ! Je note !

    RépondreSupprimer
  4. en tout cas un sujet original qui a l'air assez fascinant !

    RépondreSupprimer
  5. Oh il me plairait bien je pense

    RépondreSupprimer
  6. Houuuu, une enfant psychopathe, rien que ça, ça me donne des frissons, mais ça me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connaissais pas la psychopathie infantile :o enfin si mais pas comme ça... C'est ouf et ça change ! Puis une femme qui écrit un polar, c'est cool. J'avais en tête des noms connus comme Barbara Abel mais je ne connaissais pas cette autrice. C'est intrigant !

    RépondreSupprimer
  8. oh oh!! intéressant! ca sort des entiers battus avec une enfant !!
    bisous
    Annso
    https://www.annsom-blog.com/

    RépondreSupprimer
  9. Hello et bien tu as su me donner envie de lire ce livre. Je note le nom tout de suite. Super intéressant de voir un profil psychotique chez un enfant en livre. Belle journée à toi

    RépondreSupprimer
  10. ce n'est peut être pas un livre si facile à lire, un brin complexe mais, je pense qu'il peut nous faire avancer sur la connaissance de ce sujet

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire. Bonne journée

Rechercher un article