BD : Noir Burlesque • Marini

BD : Noir Burlesque • Marini

BD : NOIR BURLESQUE • MARINI


Voici "Noir Burlesque" de l'artiste italien Enrico Marini. Enrico Marini est un auteur de bande dessinée renommé, connu pour son travail sur des séries telles que "Le Scorpion" et "Rapaces". "Noir Burlesque" est un polar sombre inspiré par les films noirs américains des années 1950, peuplé de femmes fatales et baigné de sensualité, où le crime et la violence se nourrissent de la jalousie et des trahisons.



Noir Burlesque - Tome 1

Noir Burlesque - Tome 1


"Noir Burlesque" est un polar sombre de @marini_art paru chez @dargaud se déroulant dans les années 1950 à Philadelphie. L'histoire est inspirée des films noirs et blancs de cette époque.

Le protagoniste, Terry Slick, est un vétéran de la Seconde Guerre mondiale qui, il y a sept ans, a choisi de partir en Europe pour être un héros, laissant derrière lui sa compagne Caprice. Pendant son absence, Caprice a poursuivi son rêve de monter sur scène et est maintenant une artiste talentueuse se produisant au REX Nightclub, où elle est maintenant fiancée à Rex.

Terry est endetté et utilise les bijoux d'un braquage pour rembourser ses dettes à Max. Lorsqu'il ne parvient pas à rembourser, il devient une cible et sa tête est mise à prix. L'inspecteur Ray Connely propose à Terry un marché : en échange de son aide pour faire tomber Rex, soupçonné du meurtre de son coéquipier Charlie, Ray fermera les yeux sur les transgressions récentes de Terry. Rex, de son côté, a également des plans pour Terry pour assouvir une vengeance personnelle.

La bande dessinée recrée l'atmosphère des années 1950 à travers les décors, les nightclubs, les voitures et les costumes élégants des personnages. Elle explore également le sexisme de l'époque, où les femmes sont souvent considérées comme des marchandises. L'esthétique visuelle de la bande dessinée est remarquable, avec des dessins en noir et blanc et des touches de rouge rappelant le style de Frank Miller dans "Sin City"ou encore de « Bertille et Bertille » d'Eric Stalner.

Le scénario reste léger et se développe en dernières pages, annonçant la suite de l'histoire dans un 2e tome. "Noir Burlesque" est salué pour ses personnages complexes et intéressants, ainsi que pour son style visuel saisissant. Cette BD captive pas sont intrigue dans le milieu du banditisme de la mafia des années 1950, le chantage, les règlements de compte, les trahisons... et met en scène des femmes fatales, la jalousie et la violence.



Noir Burlesque - Tome 2

Noir Burlesque - Tome 2

Terry Slick et Rex sont les protagonistes de cette histoire. Terry se retrouve endetté envers Rex et doit pénétrer dans la ville de Don Zizzi pour voler un tableau qui est le portrait de sa mère. Rex souhaite donner une leçon à Don Zizzi, qui étend son territoire et cela n'est pas de son goût. Si Terry rapporte ce tableau, sa dette envers Rex sera acquittée. S'il refuse, Rex le tuera. Ce tableau a été peint par Picasso lui-même après le décès de sa mère.

La bande dessinée est riche en bains de sang, en vengeance, en vol, en chantage, en fusillades et en intrigues. Le duo formé par Slick et Caprice est explosif. Ils s'aiment, se trahissent, se quittent, et se retrouvent entraînés dans des situations compliquées. Ce couple haut en couleurs nous réserve bien des surprises. En jouant avec le feu, Terry et Caprice risquent de se brûler les ailes. Mais le vainqueur de l'histoire ne sera peut-être pas celui auquel on s'attend.

Les dessins de cette bande dessinée sont toujours aussi sublimes. Le scénario est plus développé dans ce tome et l'action est beaucoup plus présente. Les personnages découverts dans le premier opus poursuivent leur mission. Un beau final teinté de rouge sang conclut cette histoire.


Bonne lecture


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire. Bonne journée

Rechercher un article