Blog Beauté et Lecture PURPLE*RAIN •• Pour me contacter : Formulaire en bas de page

Livre : La petite ritournelle de l'horreur • Cécile Cabanac

PurpleRain Livre : La petite ritournelle de l'horreur • Cécile Cabanac

La Petite ritournelle de l’horreur • Cécile Cabanac


Cécile Cabanac nous embarque avec son nouveau roman, dans une sombre histoire où nous retrouvons Virginie Sevran et son acolyte Pierre Biolet. Il s'agit du 3e roman avec ce duo d'enquêteurs lié par une forte amitié. Après "Des poignards dans les sourires" et "Requiem pour un diamant", voici La petite ritournelle de l'horreur. Nous sommes plongés dans une affaire sombre et haletante, que l'on vit à 100 à l'heure placée sous le signe de l'urgence. Voici une sinistre mélodie teintée de violence des esprits torturés.


PurpleRain Livre : La petite ritournelle de l'horreur • Cécile Cabanac

La Petite ritournelle de l’horreur • L'histoire


«L'enfer est vide, tous les démons sont ici» William Shakespeare

Un homme a trouvé un corps en démolissant un mur dans la maison qu'il vient d'acheter. Il s’agit du corps d'une ado. La commandant Sevran et son collègue Biolet sont chargés de l'affaire. Au fur et à mesure de la démolition du mur, le squelette d'une adolescente d’environ 14 ans apparaît. L’odeur laisse penser que la putréfaction n'est pas totalement terminée. Un sentiment de malaise imprègne les lieux. Les enquêteurs résistent à une profonde envie de fuir.

Ensemble, ce duo de flics a eu son lot d'atrocités qui a fini par les endurcir. Mais les enfants ça non … on ne si fait jamais. Ce spectacle était bouleversant.

Les membres de l'équipe scientifique s’affairaient avec leurs blouses blanches pour retrouver d’éventuels autres corps. En cassant d'autres murs de la maison, ils découvrent les squelettes de deux autres enfants. L'un des corps rappelle à Biolay une affaire non élucidée datant d’au moins quatre ans. Les corps des trois enfants n'ont pas été emmurés à la même période, il va falloir établir des dates de décès. Impact crânien, fractures multiples... autant de blessures qui justifie que les enfants ont subi des maltraitances.

Il y a plusieurs années, cette maison était une famille d’accueil. Les agissements du couple d’assistants familiaux qui hébergeait en son domicile des jeunes en difficultés auraient dû être sanctionnés avec une radiation de leur agrément. Cette enquête donne aux enquêteurs l'impression de s'enfoncer dans les profondeurs d'une eau sombre et glacée. À l'instant même où les services sociaux avaient choisi de détourner le regard, ces gamins avaient dû se sentir pris au piège… Tous les enfants passés dans la famille Duflot avaient eu une jeunesse malheureuse entre tortures psychologiques, physique, viols ...

• Ces enfants retrouvés emmurés étaient-ils des orphelins que personne n’avait réclamé ?
• Quels sont les liens qui les unissaient ?

Maintenant que tous les protagonistes de cette sombre affaire sont morts, le seul moyen de reconstituer le passé est de retrouver des témoins. Que va révéler cette terrible affaire surnommée «La maison de l’horreur» ?

Sur les pages qu'il avait censurées et annotées se déclinaient toutes les nuances de sa folie, du sadisme à la barbarie. Pénétrer ainsi l'intimité d'un homme aussi perturbé revenait à se tenir au bord d'un gouffre. Une expérience si violente qu'une sorte d'écœurement révolté commençait à contaminer l'équipe.


Livre : La petite ritournelle de l'horreur • Cécile Cabanac


La Petite ritournelle de l’horreur • Mon avis


Le lieu de l'intrigue est une petite ville des Yvelines nommée Mesnuls, dans un environnement particulièrement sombre, un lieu isolé, une maison délabrée. Les enquêteurs vont être amenés à interroger bon nombre de suspects. L'équipe est soudée, les personnes sont impliquées dans l'enquête et prêts à tout pour faire avancer cette terrible histoire.

Virginie Sevran et Pierre Biolet sont très unis, amis dans la vie et enquêteurs de choc, ils sont complémentaires. Virginie Sevran est un personnages fort, elle est commandant, prend les décisions et dirige l'enquête d'une main de fer. Elle est très professionnelle et sait se faire respecter de ses équipes.

L’histoire commence sur les chapeaux de roues. Dès les premières lignes du roman, les faits sont en place, et l’équipe prête à enquêter. Pas de temps à perdre, on est dans le vif de l’action. L’effervescence règne à l’hôtel de Police.

Le commandant Virginie Sevran (intransigeante et pro), Pierre Biolet, Nathalie Kervan (posée et réfléchie), David Ortiz (sanguin et impulsif) et le lieutenant Dombard plus borderline que ces coéquipiers forment le noyau dur la brigade.

L'auteur arrive à nous plonger dans les malheurs et les horreurs que peuvent ressentir les enfants prisonniers des bureaux dans des familles d'accueil de la DASS où il n'y a ni amour, ni joie. Cette violence psychologique que les enfants peuvent ressentir et vivre au quotidien sans joie, sans amour ni douceur. Des années de douleur qui vrille les tripes, des paroles haineuse, coups de pied, humiliations, tortures psychologiques et physique, séances de viols avec de vieux pervers...

Ce roman est prenant du début à la fin. Pas la moindre relâche, pas de moindre temps mort. Ce pavé de 480 pages ne vous laissera aucun moment de répit, jusqu'au fin mot de l'histoire. Concernant la fin du roman, je ne comprends pas certaines auteurs qui décident de se déparer de personnages à quelques chapitres de la fin. Aucun intérêt dans l'histoire et pas de suite possible dans un futur roman. Nous nous attachons au fil de nos lectures aux personnages et trouve cela dommage de finir ainsi sur une note déroutante et inattendue.

Très bonne lecture

12 commentaires:

  1. coucou
    j ai du mal quand ça parle d'ado ou d'enfants... je passe désolée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne sois pas désolée c'est normal. Moi aussi j'ai du mal quand ça touche aux enfants, mais là, le sujet est bien abordé. Bises

      Supprimer
  2. Hello,
    J'avoue que lorsque cela touche des enfants, je ne peux pas, c'est bien trop lourd comme sujet.
    Merci pour ton retour

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, merci pour ton article alors je suis très sensible en ce qui concerne les enfants donc ça ne serait pas pour moi mais il en faut pour tous les goûts.

    RépondreSupprimer
  4. Maman Goupil02 mars, 2022

    Ah quand ça touche aux plus jeunes, j'ai beaucoup beaucoup de mal.

    RépondreSupprimer
  5. Franchement il me tente bien ce livre

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ton avis ! À voir si je le croise au détour d'une bibliothèque :)

    RépondreSupprimer
  7. Coucou ah oui l'intrigue me parait bien mais effectivement il faut avoir le coeur accroché pour lire cela on dirait ? Bises

    RépondreSupprimer
  8. Et bien il m'a l'air bine sympa dis donc.

    RépondreSupprimer
  9. Coucou il est dans ma whislist. Merci de ton avis

    RépondreSupprimer
  10. C'est bien glauque ! ça pourrait être dans ma liste
    bisous
    Annso
    https://www.annsom-blog.com/

    RépondreSupprimer
  11. Les thrillers en livre j'ai du mal ��

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire. Bonne journée

Membres

Livres Librinova : Je suis Jury du Prix des étoiles

Livres Librinova : Je suis Jury du Prix des étoiles

Pin